Biblioteca "Onisifor Ghibu", expoziţie virtuală, Francofonie

20 martie – Ziua Internaţională a Francofoniei

Expoziţie virtuală


Allende, Isabel. Paula / Isabel Allende. – Paris : Braudart et Topain, 1995. – 446 p.

Le 8 décembre 1991, Paula, une jeune femme de vingt-neuf ans, atteinte d’une gave maladie, sombre dans le coma. Elle mourra un an plus tard. Pendant les jours de détresse consacré à  la veiller, sa mère – Isabel Allende – entreprend de lui adresser par écrit un long récit : l’histoire des siens.

Balzac. Le Père Goriot / Balzac. – Paris : Braudart et Topain, 1995. – 444 p.

Les plus beaux roamns sont des romans d’apprentissage. Les illusions de la jeunesse s’y hertent au monde féroce et pourtant plein de délices. L’amour devient coquetterie, la vertu s’achète, l’argent ruine tout. Seule la passion balzacienne, ici l’amour paternel, résiste, dévorante et implacable. Le  Père Goriot est le clef de voute d’une oevre géniale.

Daudet, Alphonse. Lettres de mon moulin / Alphonse Daudet. – Paris : Braudart et Topain, 1995. – 226 p.

Le Nord de la France, noyé dans les brumes, ignorait le Sud. Alphonse Daudet le lui fit découvrir par ses Lettres de mon moulin. La Provence, celle de la mer et celle de la montagne, est apparue soudain avec ses troupeaux, ses belles Arlésiennes et ses parfums. Un siècle plus tard, maître Cornille et son secret, la mule du pape qui retient son coup de pied, le curé de Cucugnan, le sous-préfet aux champs, tous ses personnages vivent encore avec la meme intensité. Tristes ou gais, mélancoliques ou satiriques, ces petits textes sont des chefs-d’oevre demalice, de poésie et d’émotion.

Laclos, Choderlos de. Les liasond dangereuses / Choderlos de Laclos. – Paris : Braudart et Topain, 1995. – 480 p.

La vengeance des femmes est terrible. La marquise de Merteuil a, jadis, été  abandonné par le comte de Gercourt. Elle demande à son ancien amant, Valmont, de séduire la gracieuse et pure Cécile Volanges que le comte doit épouser. Il sera ainsi la risée de Paris. Valmont, don juan toujours en chasse, pousuit un autre but aussi maléfique : il veut séduire, parce qu’il l’aime, une femme célèbre pour son esprit religieux, sa pudeur et sa chasteté, la présidente  de Torvel. Un chant d’maour est brutalement interrompu, le Mal règne en maître, invaincu et funeste.

La Fontaine. Fables / La Fontaine. – Paris : Braudart et Topain, 1995. – 544 p.

La Fontaine est pleine de promesses que la modernité a tenues. Il appatient, d’origine, à cette famille où l’on ne trouve que des géants de toute taille auxauels les siècles ne font pas peur. La Fontaine est notre Homère. Léon-Paul Fargue

Hugo, Victor. Notre-Dame de Paris / Victor Huho. – Paris : Braudart et Topain, 1995. – 656 p.

Victor Hugo, dans ce célèbre roman, évocque un Moyen Age pittoresque représentatif de la passion des romantiques pour le ,,gothique”, dont l’auteur deviendra désormait le chef incontesté. Par de saissantes fresques de la Cour des Miracles, Victor Hugo ressuscite le peuple du Paris de Louis XI qui gravait autour de Notre-Dame, monde architecturel et religieux, oppposant ainsi sans cesse le sublime au grotesque.


Sand, George. La Mare au Diable / George Sand. – Paris : Braudart et Topain, 1995. – 188 p.

Dedié à Сhopin, ce bref roman champetre a un charme inégale. George Sand a vu le beau dans le simple. Elle chante, quelquefois an patois, les joies de l’amour, de l’enfance et du travail de la terre. Beaucoup d’amour et un peu d’idéalisme sont ses secrets.

Shakespeare, William. Hamlet. Othello. Macbeth / William Shakespeare. – Paris : Braudart et Topain, 1995. – 432 p.

Hamlet, Othello, Macbeth, une même histoire de chair, d’amour et de mort. Des mains sont rougies d’un sang innocent qu’aucun parfum d’Arabie ne lavera. Les spectres et les sorcières mènent la danse. Ils incitent Hamlet à tuer son oncle, meurtrier de son pèe et amant de son mère; Othello son éPouse qu’il croit infidèle; Macbeth son roi, pour prendre la couronne. Les trois hoes ont provoquéle destin: Il les écrasera, faisant périr aussi Ophélie et Desdémone, l’amour et la pureté. Le génie de Shakespeare est de dire toute l’incertitude de la condition humaine, ses rêves, sa gloire, sa petitesse.

 

Zimmer Bradley, Marion. La trahison des dieux / Marion Zimmer Bradley. – Paris : Braudart et Topain, 1995. – 276 p.

La princesse Cassandre, fille du roi Priam, pretresse du temple d’Apollon, a vu l’inexorable avenir: Hector tué par Achille, les Grecs vainqueurs après des années de siège, la ville à feu et à sang, en expiation de l’enlève,ent d’Hélène.

Passions amoureuses, fracas des batailles, héroisme et violence des combats singuliers, intrigues de palais : l’épopée ancienne devient ici un fabuleux roman historique haletant, aux couleurs somptueuses.

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile cerute sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare /  Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare /  Schimbă )

Conectare la %s